C’est vrai, on les adore nos synthétiseurs, mais la poussière ne les aiment pas…
Alors je vous partage quelques idées pour les protéger au mieux 😉 et les nettoyer.

Les housses souples

Il y a une marque que j’apprécie, car bien pratique et pas chère : GATOR.
Voici la référence des différentes tailles : GKC1540 (pour les claviers 49, 61 et 76 touches) et GKC1648 (pour les claviers 88 touches). Comptez environ 15€ la housse souple.
Il y a un cordon de serrage, bien pratique pour ajuster au mieux sa housse sur son clavier.
Et selon les tailles, ces housses servent aussi à couvrir d’autres matériels (table de mixage, modules, etc).

Les housses GATOR
Les housses GATOR

Les housses personnalisées

Pour aller plus loin, et avoir plus de styles, il existe des protections personnalisées.

Les housses Stardust

Les housses Stardust.

stardustcovers.com

Des housses spécifiques, avec le petit plus d’ajouter le nom de votre synthétiseur. Si vous en avez beaucoup ça peut être utile.

Prix : à partir de 60€ (hors frais de port)
Visiter le site

Les housses Viktoryshop

Les housses Viktoryshop.com

Viktoryshop.com

Un très grand nombre de housses pour des synthétiseurs (+ de 900) avec des couleurs différentes, il y a également des housses pour d’autres matériels (table de mixage, etc).

Le prix : à partir de 30€ (hors frais de port)
Visiter le site

Les decksavers

Récemment apparus, on trouve désormais des protections en plastique dur transparentes, pour pas mal de matériels. Bien pratique pour la protection, même s’il faut les retirer et les poser quelquepart pour jouer.

Il en existe pour les synthétiseurs, les boites à rythmes, les modules, les controleurs, etc. En général dans les 30-40€ selon le matériel.

Le côté transparent apporte un plus par rapport à des housses qui cachent le matériel.

Decksaver pour un clavier Native
Decksaver pour un clavier Native

Créer sa housse en suivant un tuto

Le rendu est très propre, et permet de choisir sa couleur. Il s’agit d’une bonne alternative aux housses vendues dans le commerce.

Comment nettoyer son synthétiseur ?

J’utilise souvent un pinceau voir une brosse à dent pour retirer les poussières des interstices, sliders et autres zones difficiles d’accès avec un chiffon.

Je passe également un coup de chiffon microfibre, pour retirer la poussière.

Lorsque je souhaite nettoyer un peu plus un clavier, ou lorsque je trouve les touches un peu « grasses » j’utilise 2 produits :

  • soit un chiffon humide pour la plupart des cas. Et essuyant bien sur ensuite le synthétiseur.
  • soit un nettoyant pour écran TV qui fonctionne très bien. Se trouve dans les grandes enseignes (darty, boulanger, etc…)
  • soit pour aller un peu plus fort, de l’alcool isopropylique. Utilisée par les photographes pour les objectifs. Attention néanmoins selon les plastiques. il nettoie bien les touches par exemple 😉

Où trouver de l’alcool isopropylique ?

J’en trouve en pharmacie, et une connaissance m’en fournissait, dans le monde des carrosseries automobiles. Vous pourrez également en trouver sur le web (amazon, cdiscount, etc…).

Mon kit de nettoyage

Avec ces conseils, vos synthétiseurs vous remercieront, en tombant moins en panne, n’oubliez pas de les allumer régulièrement, surtout si ce sont de vieux synthétiseurs analogiques 😉

Et si vous aussi, vous avez des astuces de nettoyage, partagez-les dans les commentaires 😉

Si vous avez apprécié cet article, je vous invite à le noter ci-dessous, cela m’encourage à continuer 😉

Noter cet article